Encyclopédie Larousse en ligne - Antoinette Fouque


	Encyclopédie Larousse en ligne - Antoinette Fouque

Le MLF a vu son nom déposé afin de parer une récupération politique. Une nouvelle organisation nommée l'Alliance des femmes pour la démocratie nait à l’initiative d’Antoinette Fouque (larousse) lorsqu'elle rentre du pays de l'Oncle Sam à la veille des années 90. Elle est au nombre des militantes qui ont lancé le MLF.

Roland Barthes est son directeur de thèse. Antoinette Fouque décroche un Diplôme d'études approfondies. L'étudiante fréquente Monique Wittig, romancière féministe au même moment. En plus de l'enseignement, elle collabore avec différentes sociétés d'édition. Le saviez-vous ? Elle est à l'initiative du groupe Psychanalyse et Politique, courant fondateur du Mouvement de libération des femmes. C’est en 1972 qu’Antoinette Fouque débat au sujet de la sexualité féminine aux côtés de la philosophe féministe Luce Irigaray.

Dans l'hémicycle européen, Antoinette Fouque a été élue vice-présidente de la commission des droits de la femme. La militante s'engage sur la liste des radicaux de gauche pour le scrutin européen de 1994. Elle est députée européenne de 1994 à 1999. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie créée à l'initiative d'Antoinette Fouque est toujours dynamique à l'heure actuelle et se positionne à gauche. En ce début de XXIe siècle, les droits des femmes sont toujours en danger et l’Alliance des Femmes pour la Démocratie lutte dans le but d'empêcher la montée des extrémismes.

Antoinette Fouque et Les Editions des femmes

Cette femme de lettres fonde Les Editions des femmes dès 1973. Les Librairies des femmes voient le jour à la même époque dans les trois plus grandes villes françaises. Elle inaugure une première librairie à Saint-Germain-des-Prés à Paris et y propose les livres dont les auteurs sont des femmes. Les boutiques de livres montées par Antoinette Fouque ouvrent leurs portes jusqu'à minuit, il s'agit d'espaces de rencontres.

Théoricienne et auteure

Logiquement, Antoinette Fouque a pris part à plusieurs livres collectifs comme "Portraits choisis" ou "Génération MLF 1968-2008". Le combat de cette grande féministe ne cède pas aux sirènes du militantisme excessif, il défend son attachement au statut de mère. Antoinette Fouque se distingue de l'essayiste Simone de Beauvoir et ce que cette dernière avance dans "Le deuxième sexe".

Antoinette Fouque prend consience des complications que doit affronter une femme lorsqu’elle assume ses rôles d'épouse et de maman alors qu'elle a un métier lorsqu'elle est maman en 1964. Elle gardera toujours un fort enracinement à gauche de sa jeunesse passée dans un quartier ouvrier. Antoinette Fouque fait en premier lieu des études dans les Bouches-du-Rhône avant de poursuivre à La Sorbonne. Elle est encore en faculté lorsqu'elle rencontre son mari.